Vous êtes ici

Etude récente

Les familles nombreuses, bénéfiques pour le développement des enfants?

Cette enquête s'est déroulée à Paris et à Dijon. Pendant trois heures et à quatre reprises, trois groupes de parents de familles nombreuses se sont réunis. 30 000 familles nombreuses ont été interrogées dans le cadre du réseau des Observatoires des familles. Retour donc sur des résultats très significatifs.

Famille nombreuse, famille heureuse ?

Selon les enquêtés, le schéma idéal d'une famille se constitue de cinq personnes : deux adultes et trois enfants. Cet équilibre a été validé par de nombreux parents et enfants. D'ailleurs, selon eux, il est question de famille nombreuse à partir de quatre enfants. Souvent associée à la spontanéité, la vitalité et la joie, cette dynamique familiale a séduit plus d'un parent. Le bruit, le désordre sont alors des signes rassurants, appartenant au principe même d'une famille harmonieuse et nombreuse.

En 2013, les familles nombreuses, à savoir constituées de trois enfants et plus, étaient de l'ordre de 1.7 million. Selon l'étude, un tiers des enfants vivaient dans une famille avec trois enfants ou plus. 1/6 est une famille recomposée tandis que 1/6 est une famille monoparentale. Ces chiffres ne cessent d'augmenter.

Une étude pour mieux comprendre les besoins des familles

Cette étude a été menée pour comprendre les raisons des parents à fonder une famille nombreuse. Quels sont les éléments qui les ont motivés ? Le but a été ensuite de comprendre le vécu de différentes situations familiales, à la fois sous le regard des parents, mais aussi sous celui des enfants, en s'intéressant aux côtés positifs et négatifs d'une vie à plusieurs au quotidien. L'UNAF a également souhaité comprendre les différences entre les différentes familles nombreuses : traditionnelles, monoparentales et recomposées. Cette analyse permet de mieux cibler les attentes des parents et de proposer des aides adaptées notamment lors d'instants délicats (une naissance, une maladie, etc.) ou de difficultés spécifiques (chômage, maladie, etc.).

Un imaginaire positif de la famille nombreuse

L'étude dévoile chez les personnes interrogées, adultes comme enfants, l'existence d'un imaginaire souvent positif de la famille nombreuse, malgré des difficultés vécues par celle-ci. Cette perception de la famille nombreuse est liée aux expériences vécues en tant qu'enfant. Elle détermine chez les parents une motivation ou au contraire un frein à la reproduction du modèle familial déjà existant. Il est essentiel de se pencher sur le ressenti des enfants et sur la représentation qu'ils ont eu de leurs parents. Le fait de reproduire ou de s'opposer au modèle familial se réfère à deux contextes familiaux opposés :

  • avoir grandi seul : la solitude, l'ennui incite l'enfant unique à refuser de reproduire ce schéma (lire notre article Les enfants uniques : créatifs ou peu sociables ?).
  • avoir grandi dans une famille nombreuse : il en ressort de nombreux souvenirs joyeux, festifs et agréables.

Partage, solidarité, autonomie : être un enfant de famille nombreuse a ses avantages

La famille nombreuse est un lieu où règnent généralement la sociabilité, le partage, l'entraide et la solidarité. En effet les enfants sont amenés :

  • à partager leurs jouets et leurs parents.
  • à devenir sociable, notamment grâce au fait d'être en contact avec d'autres enfants.
  • à être responsable, notamment des autres frères et sœurs.

Ces valeurs vont souvent de pair avec l'idée que les enfants et les parents sont plus dans l'être que dans l'avoir ou le paraître. Cet état d'esprit est toujours valorisé et perçu comme une qualité propre à la famille nombreuse, contrairement à ceux qui ont un ou deux enfants.

Le quatrième enfant, celui de trop ?

Le passage du troisième au quatrième enfant est le plus délicat à vivre selon certains parents. Changement de voiture, de logement, le quatrième enfant impose de reconfigurer la vie familiale autrement. Certaines mères de famille ont décidé d'arrêter de travailler ou ont pris un congé parental. D'autres inconvénients peuvent se greffer au fait d'avoir une famille nombreuse.

Des aides pour subvenir aux besoins des familles

Comme le souligne l'un des parents de l'enquête, « avoir aujourd'hui une famille nombreuse est compliqué et ce, à tous les niveaux (budget, logement, suivi scolaire, conciliation entre vie professionnelle et familiale) ». De nombreuses aides ont été pensées pour les parents et les enfants de familles nombreuses. Les allocations, les aides à domicile, les cartes "familles nombreuses" sont des dispositifs mis en place qui leur permettent de mieux affronter les difficultés du quotidien.

L'étude révèle la part importante des familles nombreuses en France. En comprenant les motivations et les difficultés de ces familles, il est possible de proposer des aides adaptées, et de privilégier certains aspects selon le contexte et la demande. Une seconde étude, d'ordre quantitatif sera prochainement publiée. Ces résultats apporteront de nombreux renseignements, indispensables pour comprendre ces familles, souvent dans le besoin.

Rédactrice et community manager, spécialisée dans le parenting. ...
Partagez cet article