Vous êtes ici

Sécurité au quotidien

Prévenir les accidents domestiques, une priorité de chaque instant

Quelques chiffres pour commencer…

« Depuis que je suis devenue maman, j’ai l’impression d’être sans cesse aux aguets. Mon mari trouve que je suis excessive et trop sur le dos de mon fils, mais pour moi, on n’est jamais trop prudent avec un enfant. Un accident est si vite arrivé ! », raconte Mélanie, maman d’un petit Téo de 2 ans.

Cette maman a raison : un accident est vite arrivé, avec parfois de graves conséquences. Les accidents domestiques représentent en effet la première cause de décès chez les enfants de moins de 15 ans, rappelle le Ministère des Affaires sociales et de la santé sur son site. D’après les chiffres de l’INVS, ces accidents ont provoqué le décès de 221 enfants en 2012.

Les chutes représentent l’accident le plus fréquent de 0 à 6 ans (59% des accidents et 7% des hospitalisations), avec pour risque le plus grave, un traumatisme crânien. Mais les suffocations (responsables de 59% des décès chez les bébés de moins de 1 an) et la noyade (responsable de 64% des décès chez les 1-4 ans) sont les accidents domestiques les plus fatals.

Quels que soient les dispositifs de sécurité mis en place dans la maison et les précautions prises pour éloigner les potentiels dangers, rien ne remplace la surveillance de l’adulte. Et c’est là un juste équilibre à trouver : laisser suffisamment de liberté à son enfant pour qu’il explore le monde, tout en étant vigilant pour l'empêcher de se blesser gravement. 

Des dangers spécifiques à chaque étape de développement

Avoir un enfant, c’est une vigilance de tous les instants. Et à chaque âge, ses dangers spécifiques !

  • A la naissance, un nouveau-né semble encore peu bouger, du moins pas assez pour se mettre en danger. Mais que ce soit dans son bain, sur la table à langer, dans son transat ou dans la voiture, on ne le laisse jamais sans surveillance. Pour limiter le risque de mort subite du nourrisson, on veille également à adopter les règles d’un coucher en toute sécurité.
  • Entre 6 et 9 mois, bébé apprend progressivement à se déplacer en rampant, puis en marchant à 4 pattes. Il a tendance à mettre à la bouche tous les objets qu’il trouve. Rangement et ménage obligatoires !
  • Entre 9 et 18 mois, il commence à se mettre debout puis à marcher. Attention aux chutes dans les escaliers, aux brûlures dans la cuisine, aux produits ménagers dans les placards.
  • A 18 mois, en véritable petit cascadeur, il adore grimper partout. Prudence avec les fenêtres, qui ne doivent jamais être laissées ouvertes en sa présence et sans surveillance.
  • A partir de 2 ans, votre enfant explore son univers : il monte et descend seul les escaliers, sait ouvrir les portes, les tiroirs, etc. Sa curiosité s’éveille, mais il n’est pas encore conscient de la plupart des dangers. Il faut donc redoubler de vigilance.
  • A partir de 3 ans, l’enfant comprend de mieux en mieux les dangers qui l’entourent, mais il n’est pas encore capable de mesurer les risques qu’il prend. Avec parfois, de graves accidents à la clef. On ne relâche donc pas la surveillance !

... et dans chaque pièce de la maison

Chaque pièce de la maison et les activités qui y ont lieu comportent des risques spécifiques. Pour les limiter, petit tour dans la maison et rappel des précautions à prendre dans chaque pièce. 

Dans la chambre du bébé
  • sur la table à langer, gardez toujours une main sur votre bébé. 34 % des accidents de puériculture sont en effet des chutes de tables à langer. Sans oublier une bonne lumière pour éclairer le meuble sur lequel vous changerez votre bébé.
  • dans le lit de bébé, évitez les doudou, oreiller, couverture, tour de lit, etc
  • ne laissez jamais entrer votre animal domestique dans la chambre du bébé
  • vérifiez bien que les jouets soient conformes aux normes de sécurité et respectez les âges d’utilisation  
Dans la salle de bain
  • vérifiez systématiquement la température de l'eau du bain avec un thermomètre : elle doit être à 37°C
  • pour éviter les brûlures (de l’eau à 60 °C provoque une brûlure au 3ème degré en moins d’une seconde : installez si possible un mélangeur thermostatique. Veillez également à régler votre chaudière pour que l’eau ne sorte pas trop chaude (moins de 50°C = température de sécurité)
  • un transat de bain (les premières semaines), puis un anneau de bain (vers 6 mois) ne dispense pas d’une main bienveillante sur votre bébé et d’une surveillance de tous les instants 
  • gardez les médicaments hors de portée des petites mains, si possible dans une armoire à pharmacie fermée à clef, ou rassemblés dans une boîte rangée en hauteur dans un placard. Attention également aux médicaments qui peuvent « traîner » dans la maison : sur votre table de chevet, dans votre sac à main, etc. Les enfants peuvent vite les prendre pour des bonbons.

« Les premiers temps, le bain du bébé c’était un peu l’angoisse, je me sentais très gauche. Pour éviter tout risque et pouvoir garder une main sur mon bébé en permanence, je préparais à l’avance tout le nécessaire : savon, shampoing, drap de bain, sérum physiologique, coton, etc… Et je laisse mon téléphone portable dans une autre pièce, ainsi je ne suis pas tentée de répondre dès qu’il sonne », raconte Emilie, maman de Inna, 5 mois.

Dans la cuisine
  •  dans la chaise-haute (conforme aux normes de sécurité), attachez systématiquement votre bébé avec la sangle d’entre-jambes, même s’il vous paraît encore incapable de se mettre debout dans sa chaise. C’est un réflexe à adopter.
  • surveillez toujours votre enfant lorsqu’il mange, particulièrement lorsqu’il commence avec les aliments solides. L’étouffement peut en effet vite arriver avec une miette de quignon de pain.
  • rangez les produits ménagers en hauteur ou dans un placard muni d'un système de sécurité, et laissez-les dans leur bouteille d'origine (si possible munie d'un bouchon sécurité)
  • sur la table de cuisson, mettez systématiquement les queues des poêles et casseroles tournées vers l’intérieur
  • attention à la porte du four placée parfois à hauteur de l’enfant
  • ainsi qu'à la rallonge restée dans la prise après avoir été débranchée d’un appareil ménager
  • contrôlez toujours la température du biberon ou du petit pot avant de le donner à votre bébé, surtout après un passage au micro-ondes
  • attention aux petits aliments (olives, cacahuètes...) responsables de nombreux étouffements
  • prudence également avec les liquides chauds : une tasse de thé sur le bord de la table, la cafetière sur la nappe que bébé peut tirer, etc
Dans le salon
  • attachez toujours votre bébé dans son transat, même les premières semaines de vie, et posez le transat par terre (jamais sur une table ou le canapé)
  • attention aux plantes : certaines sont toxiques. On vérifie à l’achat et on les met hors de portée des enfants le cas échéant.
  • évitez d’allumer des bougies en présence de votre enfant. De même, gardez-le éloigné de la cheminée.
Dans toute la maison
  • attention aux petits objets, surtout les 3 premières années : pièce de monnaie, bonbon, pile bouton, bille, capuchon de stylo, etc...
  • ne laissez jamais votre enfant seul dans une pièce avec une fenêtre ouverte ou sur un balcon. Ne mettez jamais de meuble devant une une fenêtre, et installez si possible un système de sécurité à vos fenêtres.
  • encore trop souvent utilisés par les parents, les youpalas ou trotteurs sont déconseillés car responsables de nombreuses chutes 
  • installez une barrière de sécurité conforme aux normes de sécurité en haut et en bas de l’escalier. Puis dès qu’il est en capacité de le faire, apprenez à votre enfant à descendre et monter les escaliers seul, en se tenant à la rambarde
  • installez des prises à éclipses ou munissez vos prises de cache-prise à ventouse ou à clef. Et dès qu’il est en âge de comprendre, expliquez à votre enfant qu’il est dangereux d’introduire un objet dans les prises
  • installez des bloque-portes
  • attention aux angles de certaines tables : munissez-les de protège-coins

Dans le jardin

Le barbecue est à l'origine d'une brûlure sur cinq chez l'enfant, et ces brûlures sont souvent plus graves que la moyenne. Des barbecues placés au ras du sol, éloignés des enfants, et l’interdiction absolue de tout liquide inflammable pour ranimer leur flamme, permettraient d’éviter ces drames.

La tondeuse à gazon est un objet à haut danger tout comme tous les produits de jardinage, hautement toxiques qui doivent être rangés avec précaution.

Les dangers de la campagne (serpents/vipères, plantes : par ex. la ciguë, chutes de branchages, piqûres) ne sont pas à oublier. La nature n'est pas exempte de risques.

La piscine est également un lieu à haut danger. Il suffit de 20 cm d’eau pour mourir noyé en moins de trois minutes ! Pour prévenir ces accidents :

  • familiarisez précocément votre enfant avec l’eau et apprennez-lui à nager dès son plus jeune âge
  • faites-lui porter dès qu’il se trouve dans l’aire de la piscine (une chute dans l’eau est vite arrivée) des brassards (à sa taille, à double valve et avec marquage CE) ou plus sûr, une ceinture à flotteurs ou un gilet de flottaison. On évite les bouées, à travers laquelle l’enfant a vite fait de couler
  • installez des dispositifs de sécurité conformément à la réglementation en vigueur : barrière, couverture de sécurité, abri ou alarme. L’association Sauve-qui-Veut recommande une barrière de sécurité aux normes (hauteur d’au moins 1,10 m entre deux points d’appui, portillon) et met en garde contre les alarmes à détection par immersion, dont certaines ne se déclencheraient pas.
  • disposez une bouée et perche à proximité du bassin
  • initiez-vous aux gestes de premiers secours
  • ne jamais laisser seul un enfant ou plusieurs même sachant nager autour d’une piscine
  • ​ne jamais confier la surveillance des petits à des plus grands. 

Toutefois, ces précautions ne remplaceront jamais la vigilance d’un adulte, et comme le souligne Mathilde dans son témoignage, présence n'équivaut pas toujours surveillance. 

« Nous habitons dans le sud, et l’été nous faisons régulièrement des garden party autour de la piscine. Les enfants sont ravis, ça saute partout… et les parents aussi sont détendus… voire trop ! Ce n’est pas parce qu’il y a un tas d’adultes autour de la piscine que les enfants sont surveillés, bien au contraire, nous en avons fait l’expérience il y a deux ans… Après avoir frôlé la noyade d’un des enfants, chacun pensant que son voisin gardait un oeil sur les enfants, nous avons mis en place un système de surveillance. Toutes les 30 minutes, c’est à un adulte de surveiller les enfants. », Mathilde

Le trampoline : de plus en plus de familles en ont un dans leur jardin, pour la plus grande joie des enfants. Ce n’est cependant pas sans risque, et les passages aux urgences pour accident de trampoline sont de plus en plus fréquents. La Commission de sécurité du consommateur rappelle les règles suivantes :

  • privilégier les modèles avec un filet de sécurité
  • un seul enfant à la fois sur le trampoline
  • ne pas sauter pour monter ou descendre du trampoline
  • ne pas faire de salto ou de saut périlleux
  • limiter le temps de jeu sur le trampoline
  • supervision d’un adulte obligatoire
Journaliste spécialisée dans l'univers parental et la santé, également maman de trois enfants. Auteur de Qui va garder mon bébé (Tournez la page, 2013). ...
Partagez cet article