Vous êtes ici

Couple

Parents : comment conserver une vie sexuelle épanouie?

Photo : Pixabay

Être parent, c'est adopter un nouveau rythme

Il n'y a pas de norme et tous les couples réagissent différemment après l'arrivée d'un bébé. Certains retrouvent leur sexualité plus rapidement que d'autres, mais chacun à son rythme. Il n'y a pas de règles, mais généralement la sexualité dans le couple revient dès le premier mois après l'accouchement. Il faut avant tout écouter son corps et ses envies, et ne pas précipiter les choses si l'on ne se sent pas encore prêt. Si l'envie de reprendre les relations sexuelles avec votre partenaire ne revient pas dans les semaines qui suivent l'accouchement, il ne faut pas s'inquiéter. Beaucoup de choses ont changées dans votre quotidien depuis l'arrivée de votre enfant, il faut laisser le nouveau rythme s'installer tranquillement, sans pression. Vous passez du couple « amants » au couple « parents ». Il faut alors redonner la place à votre sexualité dans cette « nouvelle vie ».

Avec l'arrivée des enfants, les priorités changent et l'organisation de la famille devient vite le centre de l'attention. La sexualité et votre bien-être personnel sont souvent et malheureusement relayés au second plan. 

Préservez l'amour et la sensualité dans votre couple

Avec les années, la complicité est davantage présente et enrichit votre relation, mais au bout d'un certain temps il faut savoir réanimer le désir avant que l'usure du couple ne s'installe. C'est cette usure qui est responsable de la diminution des relations sexuelles. Avec l'arrivée des enfants, il ne faut pas oublier de prendre soin de soi et de l'autre. Réservez un temps pour vous deux, pendant une soirée ou toute une journée, si vous en avez la possibilité. Ce temps est précieux pour vous retrouver en tant qu'amoureux et non en tant que parents. 

Ces moments privilégiés sont idéaux pour dialoguer. Surtout si vous ne vous sentez pas encore prête pour reprendre les relations sexuelles, dans les semaines qui suivent l'accouchement. En effet, la perception que vous avez de votre corps peut changer après la grossesse,  pertubant ainsi votre confiance en vous. Si c'est le cas, n'hésitez pas à en parler directement avec votre conjoint. Expliquez-lui que votre désir est toujours là, mais que vous avez encore besoin d'un peu de temps. Demandez-lui de vous rassurer avec beaucoup de  tendresse et de vous aider à vous sentir à nouveau désirable. C'est l'occasion pour vous deux de préserver votre amour, de vous montrer à quel point vous tenez à l'autre. La tendresse laissera bientôt place à plus de sensualité, et les choses reviendront comme avant. Écoutez-vous et laissez-vous le temps de vous retrouver.

Réinventez votre sexualité

Après l'accouchement, les relations deviennent plus sensuelles que sexuelles. Votre conjoint doit vous mettre en confiance, multiplier les caresses et les petites attentions. Car pour la femme, la grossesse est une véritable épreuve pour son corps et avec l'arrivée du nourrisson qui se réveille régulièrement la nuit, la fatigue s'accumule, autant pour la maman que pour le papa, faisant ainsi baisser la libido. Le mieux est de reprendre les relations sexuelles en douceur, sans se fatiguer, tout en respectant le corps de la femme qui « se remet » de l'accouchement. Optez pour des positions dans lesquelles vous vous sentirez plus à l'aise :

  • L'andromaque (la femme est assise sur l’homme allongé) vous permet de contrôler les mouvements et d'arrêter à la moindre gêne.
  • La levrette, si elle est pratiquée sans mouvements trop brusques. 
  • Le missionnaire si vous ne ressentez pas de gênes particulières. Cependant, si vous avez eu une césarienne, le poids de votre partenaire sur votre ventre peut vous faire mal. Laissez bien votre cicatrice se refermer avant de tenter cette position. N’hésitez pas non plus, à prolonger les préliminaires.

Définissez un territoire intime : quand votre enfant devient grand, ne le ne laissez pas occuper la chambre conjugale

Lorsque les enfants deviennent plus grands, les parents se bloquent souvent dans leurs relations sexuelles par crainte d'être surpris par un des enfants. Dans ce cas-là, les parents ne vivent plus pour eux, mais pour les enfants. L'enfan devient alors omniprésent. 

Pour éviter cette situation, il faut avant tout vous définir un territoire intime : la chambre parentale. À partir d'un certain âge, vous devez expliquer à vos enfants qu'ils ne peuvent plus entrer dans votre chambre sans votre autorisation, cette pièce vous appartient. Montrez à vos enfants comment respecter cette consigne, en frappant toujours à la porte de leur chambre avant d'entrer. Il est nécessaire de montrer l'exemple aux enfants, pour qu'ils intègrent et appliquent la règle plus rapidement. Les parents doivent être capables de dire « non » et de poser des limites, pour ne pas se sentir envahis par les enfants. C'est essentiel pour pouvoir vous réserver des moments rien qu'à deux. Et redécouvrir votre sexualité qui en sera d'autant plus riche.

> Lire aussi notre article : 5 questions de parents sur la sexualité pendant la grossesse

Rédactrice bien-être spécialisée dans le parenting. ...
Partagez cet article